Les chemins de randonnées

fiches téléchargeables


Circuits de la Vicomté de Turenne

( Boucle Noailhac / Boucle Ligneyrac )

10,6 km / 13,3 km / 8,6 km


Sentier du Dolmen

3 km

 

Les chemins retrouvés

(P.D.I.P.R) (14 km)


Une promenade de Collonges à Noailhac.

5 km


Chemin de Dourieux à La croix de Stolan


Chemins  à partir d'Orgnac

3 km / 4 km / 5 km


Circuit autour du Bourg

0,5 km


Géocaching

Jeu lancé par le Comité Régional du Tourisme du Limousin


Parcours de découverte géologique autour de Noailhac (non balisé )

5 km

logo voie du limousin

_____________________________________________________________________


Circuits de la Vicomté de Turenne

( Boucle Noailhac / Boucle Ligneyrac )

circuit balades en vicomté


Imprimer le plan

circuit balades en vicomté

Imprimer le livret

Retour au sommaire


"Les Chemins Retrouvés"

Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée

(P.D.I.P.R)

 


bourg


chemins retrouvés

 

localisation sur carte

Imprimer la fiche (document Office du Tourisme)

commentaire

Imprimer le commentaire (document Office du Tourisme )

Plan également disponible à l'Office de Tourisme de Meyssac ( au tarif de 0,30€ en version cartonnée et 0,50€ en version plastifiée )

 

Retour  au sommaire

Pour varier les randonnées d’été, laissez-vous guider par Marie-Rose Barandiaran Jaubertie, Collongeoise, membre de Noailhac Mémoire et Patrimoine. Elle vous propose une jolie promenade de Collonges à Noailhac.

 

SURPRENANT !

UNE PROMENADE À DÉCOUVRIR OU A REDÉCOUVRIR ENTRE LES COMMUNES DE COLLONGES ET NOAILHAC

 

Si vous êtes un peu entraîné,  vous pouvez prendre la vieille Côte de Collonges qui passe le château du Martret devant le à gauche de la départementale. ( D38 )


château du Martret


Vous remarquerez que ce chemin rocailleux mais ombragé est balisé de la coquille des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. Il a été récemment réaménagé par François Ceyrac. C’est le « Chemin Limousin » qui part de Benevent l’abbaye en Creuse, passe par Obazine, Lanteuil, Collonges et Rocamadour. Après vous être retournés pour contempler un vaste paysage, vous réaliserez que vous avez quitté les terrains calcaires. Vous évoluez maintenant sur la faille de grès rouges. Autrement dit, peu après la Maison Cheyssial, vous êtes revenus, en quelques mètres, 80 millions d’années en arrière !

Vous ressortirez sur la route carrossable, et vous retrouverez votre chemin balisé  quelques 100 mètres plus haut. Il part, à droite, vers la source de Dourieux et ressort à la Croix de Barbe. Vous remarquerez que ce chemin frais et silencieux favorise la sérénité. À la Croix de Barbe, reprendre la route à gauche   jusqu’à la Croix de Stolan à environ 1km  de là. Croix qui est à la limite entre la commune de Collonges et celle de Noailhac.

Si vous êtes monté en voiture au départ de l’école de Collonges, vous dépasserez sur le faux-plat  la Croix de Jacquel, «  Peyrelimouse  Chambres d’hôtes »,  puis  Dourieux «  La Douce France, Chambres d’hôtes », pour arriver au carrefour où vous prendrez à gauche. Après 7 à 800 m vous arriverez à la Croix de Stolan. C’est là qu’il faut vous garer : entre la croix, la ruine de la Maison  Murat et la route.

Pour tous maintenant : Reprendre la route sur votre gauche et la suivre quelques mètres seulement. Juste avant la Maison Andrès, TRAVERSER et prendre le chemin raviné. Vous allez tourner de suite à  droite en suivant la flèche. Ce chemin est balisé et nettoyé par la commune de Noailhac. Il bénéficie en particulier des soins attentifs de  Raymond Jaladi.

Vous marchez dans une sapinière qui est en voie d’exploitation. Et là, première surprise ! On surplombe bientôt deux étangs qui n’ont rien à voir avec des mares à canards. Deux grands étangs (privés) aux rivages d’herbe verte bien tondue. L’un doit se déverser dans l’autre vu la déclivité orientée O / S-E. En levant les yeux face à vous, en haut du pré, vous apercevez la Maison Saint Germain. Vous n’entrez pas dans ce domaine privé mais après le passage entre les deux plans d’eau vous tournez légèrement à droite. Le sentier monte un peu. Si vous faites cette promenade un beau jour d’été, ne craignez rien, l’ombre est au rendez-vous et c’est très agréable.

etang

Le chemin débouche sur la route qui va  de Stolan à Lestrade. Sur votre droite vous remarquerez une maison aux éléments décoratifs originaux  (Un Facteur Cheval local ? Non, un Pâtissier !)

maison

Le chien de garde est impressionnant mais  semble habitué aux promeneurs. Vous traversez la route, le chemin continue de l’autre côté, descend légèrement pour se stabiliser  sur un faux-plat. Vous êtes dans un chemin creux bordé de murettes et les arbres forment berceau au-dessus de vous. Ce sentier est signalé dans un cartulaire de l’abbaye d’Obazine du 15 ème siècle. En vérité, on s’attend à voir surgir Perrette et son pot au lait suivie d’un gamin conduisant des oies ou plutôt des porcs !

Les habitants d’Orgnac ont pris soin de signaler les « Godes », du 15ème également. Une est bâtie, les deux autres en argile tassée. Elles pourraient encore servir à abreuver quelques  moutons et chèvres, voire deux ou trois limousines bien encornées.

Ombres douces, taches de lumière, parfum de terre et de chypre, sérénité, marche facile. On a changé d’époque et de rythme…

Nous débouchons dans le village d’Orgnac. Un autre chien en garde l’accès sans vous agresser. Joli hameau, maisons de grès rouge, vue magnifique vers Obazine, Beynat, Roche de Vic et à l’arrière- plan, de gauche à droite, vers les Monédières et  le Cantal.

Le hameau se termine sur le tertre qui vit un jour le château des Orgnac ruiné par les hommes du vicomte de Turenne, pour avoir, ô trahison, aidé les anglais ! Approchez-vous de l’entrée du souterrain, seul vestige ayant traversé les siècles : un panneau explicatif vous donne tous les éléments historiques.

En faisant demi-tour,  juste en face du panneau et intégré au jardin de la « Maison  Rose » (aux volets bleu marine), vous pourrez, en vous penchant sur la murette, apercevoir les anciennes fondations des maisons  d’Orgnac détruites par les allemands lors de la dernière guerre.

Maison ROSE

Ne revenez pas par le même chemin mais suivez la route jusqu’à Stolan. De suite après la Maison Larbre, avant la descente sur Brousse, prenez à gauche la portion de chemin de Saint Jacques  qui vous ramènera directement à la Croix de Stolan, à l’endroit même où vous avez commencé votre découverte. Vous aurez la sensation d’avoir réalisé une belle « boucle »  dans une nature encore préservée.

Marie-Rose Barandiaran Jaubertie

 

Imprimer la promenade

Retour au sommaire


 

 

CHEMINS D’AUTREFOIS, PLAISIR D’AUJOURD’HUI…

Chemin de Dourieux à La croix de Stolan


Il existe encore sur la Côte de Collonges la trace bien marquée d’une charrière qui allait de Dourieux à Stolan. Ce  chemin creux  reliait, dans nos quartiers hauts, Patra à la Croix de Stolan. Autrement dit, les communes de Collonges et Noailhac.

En venant de Collonges, dans le tournant, sur la gauche, juste avant d’arriver à la « Douce France, Chambres d’Hôtes » (anciennement chez Dautrement, puis Monteil), se trouve un espace herbu avec un « gode » très ancien. L’ombre d’un chêne bicentenaire couronne le tout. Souvent des chercheurs de champignons ou des chasseurs y garent leur voiture…

Tout d’abord, une curiosité  mérite un petit détour : La Source du Rocher.

À partir du grand chêne se diriger légèrement sur la gauche, puis descendre droit dans le bois. Attention ! De bonnes chaussures et un solide bâton sont nécessaires. Le terrain est accidenté, il faut contourner d’énormes troncs d’arbres renversés par la tempête. Laisser sur la droite les ruines d’une ancienne maison (Peut-être celle des  Viane au 19ième) dont un pignon a encore fière allure et aborder la pente raide. Une trace est  légèrement  visible : mon arrière-grand-mère Valérine (née Vergne de Sérilhac) l’empruntait souvent les étés secs. Elle savait  trouver une  source qui ne tarissait jamais…

On longe quelques  mètres d’une falaise de grès rose et l’on commence à entendre un frais gargouillis. Au pied de l’énorme rocher, bel exemple de notre faille de Grès Permien, un filet d’eau parfaitement pur s’écoule doucement et s’en va rejoindre, loin en contrebas, dans un ravin impressionnant, le ruisseau du Chastanet. Une pause s’impose… pour profiter de la fraîcheur, se désaltérer et voir miroiter le bleu du ciel dans la verdure. Chants d’oiseaux…

Il faut remonter par le même chemin et, une fois le « gode » retrouvé, se diriger vers le nord. Le chemin est alors parallèle à la route. L’ombre est agréable mais la trace encombrée d’herbes, de fougères et de ronces demande de l’attention. On va remarquer, à gauche, l’amorce d’un large chemin, celui qui menait à la Maison Ginez-David qui n’existe plus mais j’en ai connu la vigne, le jardin et les près en pentes dans mon enfance, du temps de Marguerite.

On longe maintenant une sapinière qui fut plantée dans les années 50 par Mr Andrès. Elle commence à être exploitée…

Marie-Rose Barandiaran Jaubertie

Imprimer la promenade

Retour au sommaire





Chemins à partir d'Orgnac

Comment se rendre à Orgnac

Pour se rendre à Orgnac depuis le bourg de Noailhac, prendre la direction Brousse / Lanteuil par le Peyratel. Au carrefour de Brousse, se diriger vers Collonges / Lagleygeolle et suivre presque immédiatement Orgnac sur la gauche. Se garer sur la place du souterrain (voir Plan).

Panneau explicatif et photos du souterrain (ne se visite pas).

Plan des chemins de randonnées à disposition sur place (avec photos à retrouver pour les enfants).

Parcours champêtres et ombragés de 5,40 km, 3,66 km ou 2,84 km permettant de découvrir plusieurs éléments du petit patrimoine rural : mare de rouissage, abreuvoirs, fontaine, étangs, séchoirs à châtaignes.

Beaux points de vue vers Brive, Aubazine, Beynat-Roche de Vic et les Monts d’Auvergne.

 

Plan du circuit

chemins de randonnées d'Orgnac

 

Commentaire

Commentaire du circuit


Imprimer le plan

Imprimer "Comment aller à Orgnac à partir de la place de l'église de Noailhac"

Imprimer le commentaire

Plan à disposition sur la place du souterrain d'Orgnac

 

Autres circuits

Depuis la place du village, le visiteur peut se rendre au Dolmen de la Ramière, à Collonges ou encore à la chaise du Diable

 

chemin Orgnac

Imprimer le plan

Retour au sommaire


Circuit autour du Bourg

800 mètres  environ

Circuit accessible à des personnes à mobilité réduite

(pour éviter l'escalier, contourner la place)

 


circuit du bourg

Imprimer le plan


visite du bourg

Imprimer le plan

Plan à disposition dans l'église

 

Retour au sommaire


 


 

Géocaching

Tout savoir sur le Géocaching à Noailhac

 

Circuit

Géocaching

Imprimer la fiche (document Office du Tourisme)


Fiche  également donnée par l'Office de Tourisme de Meyssac .

Téléchargeable sur le site Terra Aventura.

La location du GPS (1 à  L'Office de Tourisme de Meyssac , 1 à l'Office  de Collonges)

est de 4 € la 1/2 journée ou 8 € la journée.

 

Retour au sommaire


 

Parcours de découverte géologique

autour de Noailhac

5 kilomètres environ    Dénivelé moyen 6%  Circuit non balisé


Noailhac présente la particularité d’être situé à cheval sur la faille de Meyssac. Les grès rouges, gris ou beiges, au nord, côtoient les calcaires au sud alors que leur origine est séparée de 70 à 80 millions d’années. Le contraste entre 2 paysages permet d’identifier cette cassure, au nord se développent les taillis de châtaigniers, au sud les noyers

(Plus  d'informations)

Parcours

Parcours de découverte géologique  autour de Noailhac

Commentaire

EGLISE : Place de l’Eglise.

Observer sur les constructions le mélange de grès rouges et gris des carrières de Noailhac et de pierres calcaires .

 

RUISSEAU : Descendre devant la salle des fêtes (Place d’Astorg).Tourner à gauche rue Leymonerie . Aller tout droit jusqu’au  pont de pierre  le traverser et tourner à gauche.

Observer également dans le lit du ruisseau ce mélange de calcaire et de grès.

Traverser le ruisseau jusqu’à la falaise calcaire qui le surplombe dans un coude à 150 mètres. A quelques mètres de là, sur la gauche, une ligne virtuelle sépare grès et calcaires.

 

LE PEYRATEL :Revenir jusqu’au pont de pierre. Le retraverser et prendre le chemin de la Queyrie puis à droite le chemin du Peyratel .

Au Peyratel, voir les commentaires sur les panneaux mis en place par la Communauté de Communes des Villages du Midi Corrézien pour le circuit routier de la faille de Meyssac (une autre station se trouve sur la commune à la Croix du Buis).

Derrière les panneaux, au nord, blocs de grès et terres argileuses des hauteurs de la commune.

 

PONT DE GOURAL : Suivre à droite la D38E2 jusqu’au pont de Goural. Emprunter à gauche le sentier pittoresque qui longe le ruisseau bordé de grès rouges et passe près de la source qui alimentait autrefois le bourg.

 

CARRIERES DE GRES : Retrouver la route de Brousse, descendre vers le Peyratel. Voir les grès rouges le long de la route et les carrières de Courlat. Un important glissement de terrain a eu lieu dans cette zone en 1914.

 

Avant de redescendre au bourg par La Farge, depuis La Diligence, observer la vue vers le sud sur le relief calcaire de cuesta et les buttes de Baladre et de Turenne.

 

Imprimer la fiche du circuit

Imprimer la fiche du commentaire

Imprimer la fiche  du circuit et du  commentaire

Retour au sommaire


 

 

Une petite portion de ce chemin passe  sur les hauteurs de Noailhac, au niveau de Stolan.

 

La Voie de Rocamadour en Limousin et Haut-Quercy avec prolongation jusqu'à La Romieu et à Cahors

La Veyrie, 19500 Collonges la Rouge

tél: 06 76 82 23 05

Nouvelle adresse mail: unchemindestjacques@gmail.com

Blog: http://www.un-chemin-de-st-jacques.net/

Site: http://www.chemin-de-st-jacques-voie-de-rocamadour-limousin-haut-quercy.fr/

Facebook: https://www.facebook.com/lavoiederocamadour